Make your own free website on Tripod.com

Mercurochrome

J'te dis pas
Qu'j't'avais prévenu
Mais chaque fois
Tes déconv'nues
Tes peines de coeur, avoue
Que tu les cherches

T'y échappes
Jamais, dis moi
L'amour frappe
Sans voir mais toi
Tu t'jettes à tous les coups
Contre ses flèches

Maint'nant tu voudrais que je te plaigne
Que j'saigne parc'que tu saignes
Si t'as personne pour te consoler
Allez j'veux bien m'y coller

Comme le rouge du mercurochrome
Qu'on applique sur les hématomes
Le rouge de mes lèvres
Apaisera ta fièvre
J'te badigeon'rai comme un môme
Pauvre môme

Pleurnicheur
ta garde malade
Elle a l'coeur
En marmelade
Et son état est pire
Que le tien même

Si tu veux
Pas qu'elle y passe
Bouge un peu
Ta grande carcasse
T'as vu comme elle soupire
Dis-lui que tu l'aimes

Depuis l'temps qu'j'attends qu'tu m'apercoives
Tant pis va c'est pas grave
Si j'faisais la grève des infirmières
J'en souffrirais la première

Comme le rouge du mercurochrome
Qu'on applique sur les hématomes
Le rouge de mes lèvres
Apaisera ta fièvre
J'te badigeon'rai comme un môme
Pauvre môme

Comme le rouge du mercurochrome
Qu'on applique sur les hématomes
Le rouge de mes lèvres
Apaisera ta fièvre
J'te badigeon'rai comme un môme

Le rouge de mes lèvres
Apaisera ta fièvre
J'te badigeon'rai comme un môme
Pauvre môme

J. Duvall / G. Lunghini


Retour à la discographie d'Elsa